407 ex-employés de la société Global Sourcing ans Suply marginalisé par cabinet fiduge

Face au mutisme inexplicable du liquidateur commis pour satisfaire aux exigences des ex-employés de GLOBAL SOURCING AND SUPLY entreprise faisant dans la restauration des sites pétroliers de port gentil, les ex employés crient leur ras le bol et appel les pouvoirs publics à la rescousse.

Plusieurs mois après la liquidation de la société GLOBAL SOURCING AND SUPLY mis en liquidation amiable sous le régime conventionnel en conformité des dispositions statutaires des articles 203 à 241 de l’acte uniforme sur les sociétés commerciales pour cause de non renouvellement de tous les contrats de prestation des travaux que la société avait conclu avec les sociétés pétrolières basées à port gentil dans la province de l’Ogooué Maritime, les ex-employés sont aujourd’hui abandonnés à leur propre sort et sans voix.

Pourtant, la liquidation de cette entreprise de restauration avait été confiée au cabinet FIDUGE Sarl représenté par M. Ghislain Nganguila et à qui l’on avait également conférés les pouvoirs les plus étendues pour terminer les opérations sociales en cours réaliser l’actif et acquitter le passif des ex-employés.

Mais seulement à ce jour rien ne va plus entre le liquidateur et les ex-employés de GLOBAL SOURCING AND SUPLY après plusieurs tractation et négociation, les ex-employés sont toujours sans nouvelles préalable de la suite de leurs indemnités et fustiges le silence du liquidateur malgré toutes les efforts fournis pour rentrer en contact avec ce dernier.

«Nous réclamons au cabinet FIDUGE représenté par Mr NGANGUILA, notre solde de tout compte soit les 70% restant ainsi que nos droits impayés depuis bientôt 2 ans et voulons enfin que les calculs soient faites normalement. Nous souffrons déjà assez pour nourrir nos familles, nous sollicitons le soutien du ministre du travail face à ce mépris et ce manque de considération donc nous sommes victimes de la part du cabinet FIDUGE», a déclaré, un ex-employé de GLOBAL SOURCING AND SUPLY.

Voilà la situation à ce jour des quelques 407 ex-employés de la société GLOBAL SOURCING AND SUPLY qui se retrouvent marginalisés par le liquidateur commis pour leur cause tous des pères de famille, ces derniers crient à la rescousse des pouvoirs publics afin de rentrer en possession de leur droit légaux. Ceci dans un pays ou le chef de l’état Ali Bongo Ondimba a toujours prôné l’égalité des chances, et la fin des privilèges.

Ajouter à cela l’appel au dialogue social du premier ministre chef du gouvernement pour une meilleure cohésion sociale toute chose qui peine à trouver un écho favorable chez certains compatriotes imbu du pouvoir.

SCAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *