Pénurie de vaccins à Libreville: bébés en danger de mort

Pour assurer une meilleure santé à son enfant, des vaccins doivent lui être administrés selon un programme bien défini par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais, depuis quelques mois déjà, les parents sont confrontés à une pénurie de certains vaccins. Une situation sans précédentsusceptible de mettre en danger la santé des enfants qui devraiinterpeller le ministère de la Santé dont le silence aujourd’hui est plus qu’inquiétant.  

Depuis quelques mois déjà, des enfants ne reçoivent pas leurs vaccins obligatoires contre la fièvre jaune, le tétanos, la rage, la pneumonie, etc. Et pour cause, la rupture de stocks qui sévit dans les pharmacies de Libreville. Impossible de se procurer le Synflorix, le SAT, le Rotarix, le Menactra, Antirabique, le Typhim. Face à cette situation dont ils ignorent les causes réelles, les parents ne savent plus à quel saint se vouer. Pire encore, l’absence de communication officielle de la part du Ministère de la Santé n’est pas pour rassurer les populations. 

Interrogé par le quotidien L’Union, un parent n’a pas manqué de dénoncer cette situation. « Depuis le matin, je suis à la recherche du SAT, le vaccin contre le tétanos pour mon fils qui s’est blessé en se cognant la tête sur la table basse du salon. Mais les pharmacie

Lire la suite sur Gabonmediatime

Copyright Gabonmediatime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *