Accident de la circulation au PK8: Plus de peur que de mal !

Un accident de la circulation ayant occasionné des dégâts matériels importants s’est produit, lundi 20 mai 2019, à la hauteur du marché bananes du PK 8 de Libreville, sur la Nationale 1, a constaté un journaliste de Kongossanews.

L’accident qui s’est produit très tôt, a failli coûter la vie à un brouetier. Heureusement que le Tout-Puissant veillait.

Il s’agit d’un camion citerne appartement à la société GTN immatriculé CD621AA qui roulait dans le sens PK 5-12.

Parvenu au lieu dit marché bananes, son conducteur a perdu le contrôle en voulant éviter un piéton poussant une brouette.

Dans sa course folle, le camion a violemment percuté ladite brouette, la traînant sur plusieurs mètres avant d’aller détruire par la suite des gardes fous fraîchement installés.

Selon les informations recueillies sur place, le piéton se serait vite débarrasser de son moyen de transport pour se retrouver de justesse hors de danger.

«Il est tombé sous l’effet de la panique mais le camion ne l’a pas touché heureusement», a témoigné son collègue avec une voix tremblante.

Aussitôt informés, les agents de forces de police nationale se sont rendus sur place pour faire le constat.

Mais aussi réguler la circulation qui était perturbée pendant près d’une heure d’horloge avec une longue file d’attente visible.

Quand à la victime, qui s’en tirée avec quelques égratignures, elle a été évacuée vers une structure sanitaire par une personne de bonne foi.

La question que tout le monde s’est posée est celle de savoir pourquoi a-t-elle effectuer une traversée sans avoir pris la peine de Jeter coup d’œil de gauche à droite?

Cet accident de la route qui a failli encore endeuillé une famille relance le débat sur les passages à piétons et autres traversées du genre.

Nombre d’habitants de Libreville feraient preuve de manque de vigilance dans la traversée de la route dans les différents endroits de la capitale.

Aussi, la direction générale de sécurité routière devrait renforcer la sensibilisation sur la question, a estimé un autre témoin.

Willy Arnauld Nguimbi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *