Aménagement des voiries/ Libreville : le satisfecit de Léandre Nzué 

Le maire de la commune de Libreville, Léandre Nzue, a réceptionné, mercredi, dans le 5e arrondissement, les travaux des voiries l’axe PK 7-Terre Nouvelle et l’axe 2 Ecoles- PK 8. Un projet de développement des infrastructures locales phase 2, co-financés par l’État gabonais et la Banque mondiale.

L’état des travaux de construction des routes annexes sont très satisfaisant. C’est l’avis du maire de Libreville, Léandre Nzue qui a effectué une visite sur les lieux, en présence de la représentante de la Banque mondiale résident au Gabon, Alice Ouédraogo.


«Nous sommes très satisfait de la nature et de la qualité des travaux. Mais également de la coopération entre la banque mondiale et le Gabon», s’est réjoui, le maire. Il l’a fait savoir en marge de son face à face avec la presse locale.

«C’est effectif. Ce que nous avons vu aujourd’hui. Les travaux sont arrivés à terme. Nous avons réceptionné les travaux. Nous souhaitons que ce genre d’expérience continue pour le bien des populations», a-t-il ajouté.

Actuellement, quand il s’agit de faire des routes au Gabon, elles seront celles dites de l’émergence, soutient l’édile de Libreville pour expliquer les retombées que les riverains en récolteront.

«En ma qualité de maire de la commune de Libreville, c’est avec joie et de fierté républicaine que je réceptionne ce jour lesdits travaux», a-t-il dit.

Phase de signature pour la réception des travaux

Pour sa part, la représentante résident de la Banque mondiale au Gabon, Alice Ouédraogo, a indiqué que le projet du développement des infrastructures phase 2, s’inscrit en droite ligne avec le plan stratégique Gabon émergent (PSGE), qui vise à l’amélioration des conditions de vies des populations.

Pour elle, ce projet contribue également aux objectifs fixés de la banque mondiale qui sont :«la réduction de la pauvreté et la croissance partagée». «Ce projet contribue également à la réalisation des objectifs du développement durable des Nations Unies», a-t-elle renchéri.

«L’aboutissement de ces projets nous invitent tous aujourd’hui à tirer des enseignements tant sur le plan de la mise en œuvre technique que sur les aspects sécuritaires afin que cette nouvelle expérience acquise puisse être utilisé au profit des prochains chantiers prévus dans les autres villes du Gabon», a fait savoir, Alice Ouédraogo.

Notons que la réception du tronçon 1 du PK7/Terre Nouvelle et du tronçon 2 du PK8/ 2 Écoles, ont été réalisés par les entreprises SZTP et COPRIM. Le projet du développement des infrastructures phase 2 ( PDILE), est une collaboration entre le gouvernement gabonais, à travers la Commission nationale des travaux d’intérêt public pour la promotion de l’entreprenariat et de l’emploi (TIPPEE), et la Banque mondiale.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *