Assemblée Générale Extraordinaire/Pacja : Bilan et perspectives

Plus d’une soixantaine d’organisations de la société civile gabonaise ont bénéficié des nouveaux outils nécessaires de la vie de l’alliance panafricaine pour la justice climatique (Pacja).

À l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire organisé samedi, par la plateforme gabonaise de l’alliance panafricaine pour la justice climatique (Pacja-Gabon), plusieurs structures de gouvernance ont été édifié avec brio sur des nouveaux rudiments pouvant les permettre d’être plus performant dans la gestion de leurs différents organisations respectives.

«Nous avons organisé cette assemblée générale pour non seulement vous mettre à niveau des nouvelles mesures prises par le siège afin d’ameliorer nos capacités de gestion mais aussi nous sommes ici ce jour pour réfléchir sur la vie de notre plateforme», a planté le décor, Nicaise Mouloumbi, président du conseil de surveillance.

Selon lui, cette assemblée générale extraordinaire a permis de renforcer la cohésion entre membres, ainsi de rappeler le rôle de chacun. Aussi, a-t-il ajouté, il était question de presenter le bilan des activités annuelles menées par les différents comités de coordination de la plateforme gabonaise de l’alliance panafricaine pour la justice climatique.

Parlant des nouvelles dispositions, le coordonnateur national de la Pacja, Fabrice Ntchango, a partagé la nouvelle vision des plus hautes instances de la plateforme gabonaise de l’alliance panafricaine pour la justice climatique qui vise à renforcer les capacités de gestion des plateformes nationales.

«Nous n’avons pas besoin d’atteindre 2000 membres qui ne savent pas où nous allons, qui ne comprennent pas notre vision et la portée de notre engagement pour l’Afrique et le monde. Il nous faut surtout bien gérer nos projets et mériter de la confiance placée au chapitre du Gabon. Et pour cela, nous avons besoin de l’implication de tous», a indiqué, Ntchango, invitant les uns et les autres à fournir d’énormes efforts quant à la matérialisation de la nouvelle donne.

Au terme de l’assemblée générale, plusieurs membres du Pacja ont été installé aux différents postes de responsabilités. Il s’agit entre autres de, Flavien Mincko, Marie Claire Abogue Ndong, Elodie Bigoundou, Ditenx Ibinga, Ingride Boussamba, Esdras Peme, respectivement, responsable du pôle droits humains,Coordonnatrice en charge de la justice climatique, responsable du planning financier, responsable du pôle politique, responsable des relations juridiques, et secrétaire général.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *