Bagarre des « soldats têtus » : la peine encourue par Karine Arissani

Sur les réseaux sociaux, la vidéo est devenue virale. Karine Arissani, la créatrice des « soldats têtus » est aux prises avec quelques uns de ses anciens lieutenants.

Depuis plusieurs mois déjà, alors que Mme Arissani connaissait le début de sa descente aux enfers, plus rien n’allait dans les troupes.

La bagarre d’il y a peu n’est donc que le couronnement de dissensions internes.

Depuis, ils sont désormais nombreux à s’interroger. Que risque l’ancienne secrétaire générale de l’ARTF?

Si l’on s’en tient au nouveau code pénal, la violation de domicile constitue un délit, sanctionné par l’article 288 alinéa 3 « Quiconque s’introduit ou se maintient dans le domicile d’autrui à l’aide de manoeuvres, de menaces, voies de faits ou contraintes, hors le cas permis par la loi, est puni d’un emprisonnement de cinq ans au plus et d’une amende de 10 millions de francs CFA au plus ».

Une disposition sans équivoques.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *