Conférence de presse du BDP: quid du respect de l’ordre républicain ?

En réserve de la République depuis quelques mois, Paskhal Nkoulou, le président du Bloc démocratique populaire (BDP), a effectué une sortie samedi dernier, à Libreville.

Au cours de ce rendez-vous avec la presse nationale et internationale, Paskhal Nkoulou a centré sa déclaration sur «complot et trahison au sommet de l’État ou l’interminable nuit des longs couteaux». 


De facto, il s’est empesanti sur la communication livrée dernièrement à l’Assemblée Nationale par l’honorable Martin Mabala, en sa qualité de président du groupe parlementaire du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

Pour le leader du BDP, l’élu du canton Ogooué et Lac, a franchi le rubicon en mettant le chef de l’Exécutif dans une posture pour la moins rassurante violent sans le savoir des prérogatives dévolues au président de la République.

En homme politique averti, Paskhal Nkoulou a eu à dénoncer cette incongruité. «Cette déclaration du député du PDG qui défend son premier ministre sous-couvert de tous les députés de ce parti a lieu d’inquiéter. C’est un fait inédit en République gabonaise. Jamais depuis 1990, un tel incident constitutionnel ne s’est produit», a-t-il relevé.


En revanche, tout en reconnaissant la crise des valeurs qui sévit dans le pays depuis quelques mois, a appelé au sursaut patriotique des gabonais.

«Sur ces entrefaites, il apparaît que la République est en danger et que l’ensemble de ses fils épris de patriotisme et de citoyenneté devrait mobiliser pour la sauver», a-t-il ajouté.

Au terme de sa déclaration, il a réitéré son engagement qui est également celle de sa formation politique à défendre l’ordre constitutionnel de la République tout en invitant le chef de l’État à saisir l’appel lancé par les gabonais sur l’urgence qu’il y a de traquer et de mettre hors d’état de nuire tous les potentiels auteurs et complices de détournement de fonds publics. 

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *