Convergence promeut l’investissement de l’audiovisuel

L’association panafricaine de protection et de valorisation de la création audiovisuel dénommée Convergence, est de passage à Libreville. Objectif, offrir l’opportunité à toutes les parties prenantes de mieux développer l’industrie culturelle.

En tournée en terre gabonaise, Convergence, une association dirigée par, Béatrice Damiba, a tenu une conférence-debat, mercredi 13 juin courant, pour édifier le parterre de professionnels, composés d’artistes gabonais et de la presse locale, des conséquences néfastes du piratage sur les économies africaines.

Damida, ancienne présidente du conseil supérieur de la communication du Burkina Faso, lutte non seulement contre le piratage audiovisuel, mais défend egalement les intérêts du secteur créatives et culturelles en Afrique.

Forte d’un réseau auprès d’institutions comme CISAC et l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Convergence qui, selon sa présidente, cumule trois (3) ans d’existence, ambitionne de sensibiliser le grand public et les acteurs du secteur dans un contexte économique et sociétale où chaque investissement compte, et contribue à structurer et valoriser l’écosystème audiovisuel: cinématographique, musical et télévisuel africain.

« La part des foyers accédant à la télévision via un réseau informel de distribution est estimé à 46% dans des villes comme Abidjan, une méthode de piratage qui entraîne sur le continent une perte de près de 120 milliards de francs CFA par an pour le secteur audiovisuel et entrave le développement pérenne de la production africaine » , a indiqué, Béatrice Damida, lors de son exposé.

Et, d’ajouter que « au Gabon, certains acteurs, comme Satcon entrent illégalement sur des marchés en diffusant frauduleusement des chaînes et des contenus sportifs sans autorisation. Ces pratiques illicites affectent l’image de marque du Gabon en matière de protection de la propriété intellectuelle et n’incite pas les opérateurs à investir. C’est un phénomène qu’on observe dans plusieurs pays d’Afrique francophone et Convergence veut rassembler les acteurs les plus influents de la culture, des arts et des médias pour mener des actions visant à empêcher de tel agissements » , a-t-elle conclu.

Aimé Serge Boulingui

Une réflexion sur “Convergence promeut l’investissement de l’audiovisuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *