Covid-19 : Après l’annonce du premier vaccin russe contre la pandémie, la réaction de l’OMS vient semer le doute 

Après l’annonce de son premier vaccin contre l’épidemie de la Covid-19 par la Russie, mardi 11 août dernier, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réagi. 

À la faveur d’une conférence de presse, le porte-parole de l’organisation a rappelé la nécessité du respect des procédures « rigoureuses ». 

Édifiant sur les rapports préexistant à ce sujet entre son organisation et la Russie à ce propos, il n’a pas manqué de rappeler: 

« Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent. La pré qualification de tout vaccin passe par des procédés rigoureux », a déclaré Tarik Jasarevic. 

« La pré-qualification comprend l’examen et l’évaluation de toutes les données de sécurité et d’efficacité requises recueillies lors d’essais cliniques », a-t-il poursuivi.

Des déclarations qui portent un réel doute sur la fabrication Russe. 

Pis, Tarik Jasarevic a précisé que l’OMS a mis en place un processus de pré-qualification pour les vaccins mais aussi pour les médicaments, et que les fabricants ont pour procédure de faire la demande de la pré-qualification à l’OMS. Cette procédure serait, pour le porte-parole, une sorte de gage de qualité. 

D’après toute révélation, 26 candidats vaccins en sont encore au stade des essais cliniques (testés chez l’être humain) à travers le monde et 139 au stade de l’évaluation pré-clinique.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *