Covid-19/Gabon: De l’Enquête sur l’impact de la pandémie sur les conditions de vie des ménages et des activités des entreprises

Dans une note de présentation, le ministère de l’Economie et des finances a fait état d’une procédure de collecte de données, dans une enquête liée à l’impact de la Covid-19 sur les conditions de vie des ménages et les activités des entreprises au Gabon en 2020. Un rapport pertinent.

Tout en situant le contexte particulier en cours, celui lié à la propagation de la pandémie et à ses effets néfastes, le ministère de l’Economie et des finances a rendu la note.

L’enquête sera menée dans l’optique d’évaluer l’impact de la Covid-19 sur les activités des entreprises et les conditions de vie des ménages. Elle permettra également d’apprécier les comportements et la distanciation sociale, évaluer l’accès des ménages aux aliments de base, aux services de santé, à l’éducation des enfants et aux services financiers.

Loin d’être exhaustive, l’enquête permettra aussi d’évaluer l’impact de la Covid-19 sur l’emploi des membres des ménages, l’échelle de mesure de l’insécurité alimentaire vécue, le choc subis par les ménages et enfin l’impacte des aides reçues du gouvernement, des organisations internationales, des ONG etc et l’impact économique sur la production, les ventes, la chaîne d’approvisionnement, l’accès au crédit, les perspectives dans les entreprises.

Autant d’éléments, dont l’efficacité de leur mise en œuvre est passée par une méthodologie rigoureuse.

L’étude portera sur une enquête par sondage à passage répétés, c’est à dire qu’elle sera réalisée chaque mois, de mai à décembre 2020.

Aussi, la note de présentation indique-t-elle que la collecte des informations de l’enquête globale se fera directement auprès des entreprises et des ménages, par système d’interview assistées par ordinateurs.

L’enquête, qui se fera en deux phases s’organisera dans un premier temps par la confirmation des numéros de téléphone des ménages et a la mise à jour de la taille de l’échantillon.

Dans un second temps, le ministère de l’Economie et des finances procédera par des interview par téléphone, afin de renseigner les questionnaires.

Cette étude portera sur un échantillon de 2260 ménages. Ceux-ci, répartis dans cinq régions d’étude (Libreville, Port-Gentil, Franceville, autre urbain et rural).

Pour ce qui est des entreprises, le ministère de l’Economie et des finances s’appuiera sur deux principales sources: la base de données de l’Enquête gabonaise d’Evaluation de la Pauvreté (EGEPII) de 2017 qui permet d’avoir la liste des unités de production informelles identifiées dans ces ménages et le service des comptes nationaux.

L’ensemble de ces données collectées permettra à court terme de disposer d’un outil de reporting , lequel permettra la mise à disposition des informations statistiques mensuelles pour ajuster les stratégies de communication, de prévention et de prise en charge des populations les plus vulnérables.

De plus, après la crise sanitaire, les données de l’Enquête permettra la production et la capitalisation des connaissances sur les répercussions de la Covid-19 sur l’économie, la santé et d’autres secteurs sociaux.

Joseph Mundruma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *