Covid-19 : La Sétrag réorganise son fonctionnement

Depuis le début de la crise sanitaire que connait le Gabon actuellement, la Société d’exploitation de Transgabonais (Sétrag) n’est pas restée en marge.  Elle a ainsi procédé à la révision de son plan de transport et à la réduction du temps de parcours, pour donner une priorité absolue au transport des produits de premières nécessité et prendre en compte les nouvelles demandes de produits qui étaient auparavant transportés par les trains de voyageurs.

La compagnie ferroviaire a donc mobilisé tous ses efforts pour maintenir l’ensemble de ses activités fret. C’est-à-dire assurer la sécurité alimentaire du Gabon, la disponibilité des produits pharmaceutiques dans les provinces, maintenir le fonctionnement du tissu économique des cinq provinces sur neuf traversées par le chemin de fer. Elle a par ailleurs témoigné sa solidarité aux communautés riveraines, tout en préservant la santé des salariés.

Intégrant ainsi le respect des mesures barrières et la distanciation sociale, un comité de crise se réunit quotidiennement pour assurer la disponibilité du matériel de protection dans toutes les gares et supervise le bon fonctionnement des activités.

Ainsi, le dispositif mis en place permet donc de réaliser le transport des produits pharmaceutiques à destination des officines des provinces. L’approvisionnement essentiel en vivres périssables et non périssables a lui aussi été encadré avec l’effort logistique déployé pour assurer le transport régulier des camions frigorifiques et des colis de denrées alimentaires. La demande croissante du transport des hydrocarbures et la tension qui en découlait dans le suivi du niveau de stock à Mouanda a trouvé son épilogue avec la location et la mise en service des 30 tanktenaires en provenance d’Afrique du Sud. Cependant, un effort logistique supplémentaire est en cours pour anticiper l’augmentation de la demande des opérations pour la saison sèche. S’agissant du secteur bois, une nouvelle organisation logistique a permis d’augmenter le nombre de wagons transportés de 57% par voyage, avec la mise en place de train bloc de 55 wagons tractés par des unités multiples. Concernant les activités BTP, 960 tonnes de ciments ont été expédiés. Aussi, une logistique est en cours de déploiement pour ce secteur d’activités. Le transport minier poursuit son ascension et a connu une nette augmentation.

Enfin, pour la Sétrag, le dispositif de wagons mis en place permet de soutenir l’évolution de la demande des clients. Elle se tient donc aux côtés des opérateurs économiques pour soutenir l’économie nationale en apportant sa contribution citoyenne.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *