Déclaration: La SEEG appelle le gouvernement à revenir sur sa décision

C’est dans un communiqué rendu public ce vendredi 16 février, en réaction à la décision du gouvernement de mettre un terme à la Convention de concession qui la lie au groupe Veolia, que la direction de la SEEG a tenu à réagir. Pour elle, les autorités devraient respecter « les règles de droits applicable ». 

Pour sûr, le directoire de la SEEG digère encore mal la décision du gouvernement de mettre fin à la Convention de concession qui jusqu’ici les liait. Dans un communiqué largement distillé sur les réseaux sociaux, le Groupe français dit regretter la « décision soudaine » et l’« usage brutal des forces de l’ordre gabonaises qui ont réquisitionné l’entreprise ».

Loin de s’arrêter, elle met en avant son long partenariat avec l’Etat gabonais, vieux de vingt années, et son investissement de 366 milliards affecté à la maintenance, la capacité de production et les réseaux.

En outre, le groupe Veolia appelle désormais l’Etat Gabonais qui a,  à mi-chemin rompu unilatéralement la convention qui les liait, de revenir à de meilleurs sentiments, de respecter « les règles de droit applicable ».

Toute chose qui devrait naturellement déboucher sur un contentieux.

La Rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *