DES ACTIVISTES GABONAIS PRENNENT À PARTIE HERCULE NZE SOUALA ET SON MOUVEMENT  » WABOUNA « 

En tournée dans le Haut-Ogooué, dans le cadre des activités du Wabouna, plateforme de promotion de l’entrepreneuriat, de l’engagement citoyen et du vivre ensemble, Hercule NZÉ SOUALA, le président de cette organisation a été littéralement pris à partie sur les réseaux sociaux.

Les raisons, ne sont autres que du pur tribalisme affiché par certains activistes dont l’existence est plus connue de manière virtuelle que par des actions concrètes sur le terrain.

Depuis l’an dernier, le Mouvement des Entrepreneurs engagés, Wabouna, a à cœur de sillonner le territoire national, avec pour leitmotiv majeur, la promotion de l’entrepreneuriat, de l’engagement citoyen et du vivre ensemble. Après Libreville et Port-Gentil, Oyem, Bitam, Ntoum, lieux où le directoire a été accueilli avec ferveur par la jeunesse, le tour a été réservé au Haut-Ogooué, cette année. Après la remise de kits scolaires aux élèves de l’école publique d’Ondzei, puis des encouragements et dons divers aux élèves du Lycée Eugène Amogho, la même perspective s’est étendue à Moanda.

Des actions qui ne semblent manifestement pas faire l’unanimité. Sur de nombreuses plateforme WhatsApp, un réseau social fortement usité au Gabon, quelques activistes n’ont pas manqué de prendre à partie Hercule NZÉ SOUALA. Les plus corrosifs, Ghislain Mavoukou, de son pseudonyme Fyer Flex, PDG Suisse et bien d’autres.

Originaires semble-t-il de cette partie du pays, ils n’apprécient pas qu’un compatriote, fut-il du Nord ou du Sud, leur « vole » la vedette. « Qui est Obélix (Hercule NZÉ SOUALA) pour qu’il fasse des dons à Moanda ? Pourquoi n’a-t-il pas vu les personnalités politiques et administratives de la ville avant d’entreprendre quoi que ce soit ? Ce pays est-il le sien ? Le Haut-Ogooué est-il à Obélix ? » Éructe Ghislain Mavoukou, furieux. Des propos d’un tribalisme à peine voilé, qui entachent littéralement les efforts des plus hautes autorités en ce domaine.

Des violences verbales gratuites, en lesquelles quelques fortes figures du Wabouna disent ne pas du tout être affectées car de fond comme de forme, leur action ne souffre d’aucune illégitimité.

Pour rappel, Wabouna est un mouvement national composé de plusieurs compatriotes aux origines diverses et variées parmi lesquels des fils et filles de Moanda. De plus, la séance de présentation de civilité de la délégation de Wabouna au gouverneur du Haut-Ogooué n’est pas passée inaperçue car relayée sur les réseaux sociaux par la page Facebook de S.E ELOI NZONDO.

« Pour le Gabon et les gabonais, Wabouna ira toujours partout où se poseront les questions de préservation de l’intérêt commun » écrit le directoire d’Hercule NZÉ SOUALA.


Joseph Mundruma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *