Fête des mères: Pascal Houangni Ambouroue célèbre la femme

Le président de l’association Tendance Avenir, Pascal Houangni Ambouroue a procédé le week-end dernier, à la remise des prix aux femmes fédérales du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de Port-Gentil, dans l’Ogoouée-Maritime.

C’est à l’occasion de la fête des mères célébrée dimanche sous l’égide de la première Dame Sylvia Bongo Ondimba, à la Halte Garderie de Massuku dans la commune de la province cité plus haut, que Houangni Ambouroue a fait don de deux machines. À savoir, l’une pour transformation des tubercules de manioc et l’autre pour transformation du maïs.

Prenant la parole, Pascal Houangni Ambouroue a saisi cette opportunité pour saluer les efforts consentis par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, en faveur de la femme. Notamment, en instituant «la décennie» de la femme.

Pour lui, c’était l’occasion non seulement de promouvoir la femme gabonaise mais également de la féliciter et de l’encourager dans cette exaltante tâche qui est la leur. «On dit souvent que derrière un grand homme se cache une grande dame», a-t-il paraphrasé.

«Madame Sylvia Bongo Ondimba, la première Dame, se bat au quotidien contre toutes les formes d’exclusion. Notamment, la veuve et l’orphelin pour les inégalités sociales», a-t-il ajouté, soulignant qu’il était donc important qu’à cette journée solennelle de célébrer cette femme au grand coeur qui accompagne de jour comme de nuit, son époux, le président de la République dans sa convalescence.

Pour sa part, Marie Bibaye, représentante des femmes fédérales de Port-Gentil, a, quant à elle, saisi l’occasion pour témoigner son attachement indéfectible à la première Dame Sylvia Bongo Ondimba au cours de cette période de la fête des mères.

Notons que la célébration de cette Journée a été placé sous le sceau de la première Dame, Sylvia Bongo Ondimba. Des milliers de femmes ont répondu présents pour recevoir des cadeaux des mains de leur fils, Pascal Houangni Ambouroue, par ailleurs, ministre du Gaz, du Pétrole et des hydrocarbures.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *