Fin de formation et remise des parchemins aux journalistes: «J’ai trouvé que vous avez beaucoup de talents» dixit Élisabeth Bryant

Le séminaire de formation des journalistes gabonais sur «l’écriture journalistique et l’introduction au reportage» offert par l’ambassade des États-Unis s’est achevé, vendredi 24 mai dernier à Libreville, sur une note de satisfaction générale, a constaté kongossanews.

La cérémonie de clôture de cette session de formation a été ponctuée par la remise des certificats aux ayants droits et une photo de famille pour la postérité. Elle s’est déroulée au Centre culturel, «John Lewis América Corner» à Glass, un quartier du 4ème arrondissement de Libreville.

Basée sur les techniques d’écriture et de reportage en presse écrite, presse en ligne, radio et télévision, elle a connu un véritable engouement.

Ils étaient plus d’une cinquantaine d’hommes et femmes des médias publics et privés à avoir bénéficier de la gratuité de celle-ci sur une période de cinq (5) jours.

Prenant la parole à cette occasion, le représentant des stagiaires, Willy Arnauld Nguimbi a traduit la satisfaction des tous. «C’est avec un plaisir réel que je prends la parole au nom des journalistes stagiaires pour remercier l’ambassade des États-Unis qui a bien voulu nous offrir cette formation pour le renforcement des capacités en matière de techniques d’écriture journalistique», a-t-il dit.

Pour lui, il est maintenant l’heure de ressortir toutes ces connaissances acquises pendant cette période de stage et de reprendre du poil de la bête.

«Désormais outillés, il revient maintenant à chacun d’entre nous d’appliquer tous ces enseignements tout aussi intéressants», a ajouté, Nguimbi, par ailleurs, porte-parole du groupe 5, (Radio Oyem).

Aussi, a-t-il salué cette initiative louable à son égard, encourageant ses collègues à toujours faire preuve de volonté dans l’apprentissage en ayant en idée que l’école c’est à tout âge.

Il n’a pas ommis de rendre un hommage appuyé à la formatrice, Elisabeth Bryant pour avoir su leur transmettre son savoir avec abnégation.

De son côté, Élisabeth Bryant a dit avoir découvert des talents cachés chez beaucoup parmi ces professionnels de la communication. «Vous étiez un groupe super intéressant, beaucoup d’enthousiasme. Je trouve que vous avez beaucoup de talents et que vous aimez votre métier. C’est super important», s’est-elle satisfaite, devant les séminaristes.

Rappelons que depuis pas mal de temps, l’ambassade des États-Unis offre gratuitement des formations aux journalistes dans le but d’améliorer leurs performances.

Willy Arnauld Nguimbi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *