Gabon: La projection de films pour Sensibiliser sur la lutte contre la corruption

Une campagne de sensibilisation de lutte contre la corruption vient d’être célébrée samedi à Libreville, sous la thématique «vaincre la corruption: une option viable pour la transformation de l’Afrique», déclarée par l’Union africaine pour 2018.

La projection du film « République des corrompus» proposé par Sem Films à l’ensemble des acteurs de la société civile, les hommes politiques, les journalistes, et bien d’autres responsables officiels de lutte contre la corruption, a fait l’objet des débats houleux samedi 08 décembre courant, la veille de la journée internationale de lutte contre la corruption.

La salle des conférences d’American Corner située à Glass, une structure privée qui contribue à la formation gratuite de la langue anglaise, dans le quatrième (4e) arrondissement de Libreville, a servi de cadre à ladite campagne afin d’informer par l’image les citoyens sur les moyens de vaincre la corruption en Afrique.

Pour Nouvelle Attitude, Sandrine Itou-Y-Maganga, organisatrice, la corruption est un frein. «Aujourd’hui tout le monde est d’accord que si nous avons des problèmes de service, de développement, c’est lié à la corruption», a-t-elle souligné, indiquant qu’«il faut lutter contre».

Pour sa part, le professeur, Mike Moukala Ndoumou, estime qu’il est possible d’endiguer la corruption. «La corruption n’est pas une chose qui s’installe définitivement», a-t-il dit. C’est le cas, de Singapour. Autour des années 80 était l’un des pays le plus corrompu. Aujourd’hui la lutte a fait à ce qu’il soit parmi les dix (10) pays les moins corrompus. A renchéri Moukala Ndoumou.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *