Gabon : Un pasteur appelle à la démission du premier ministre, peu après la dépénalisation de l’homosexualité

Peu après le passage de la loi sur la dépénalisation de l’homosexualité, plusieurs figurent s’élèvent déjà pour protester et condamner l’infamie. Piebi Gaétan, leader ecclésiastique très influent et connu pour sa pondération, est sortie de sa réserve. Après avoir condamné le vote de la loi, il dit être « dégouté » et appelle désormais Julien Nkoghe Bekalé, le premier ministre, à rendre le tablier.

Morceaux choisis de sa déclaration.  

« Je suis un homme respectueux, mais je vous demande, monsieur le premier ministre, de démissionner parce que vous venez de montrer au gabonais vos limites »

« Vous n’avez plus rien apporter aux gabonais. J’aurai préféré que vous apportiez des solutions concrètes aux problèmes des gabonais, améliorer leurs conditions de vie, mais je suis triste de constater que le devenir des gabonais vous intéresse peu. Ce qui vous accapare c’est une loi où un homme va contempler le postérieur d’un autre homme. Excusez-moi de vous le dire mais je vous manifeste ici mon ras-le bol. Je ne suis pas un homme qui parle très souvent, je suis assez réservé, mais les circonstances du moment m’emmènent à sortir. Vous venez de montrer aux gabonais vos limites. Dans toute la sagesse africaine je vous demande de déposer votre démission. Dieu nous aidera à trouver quelqu’un d’autre. »

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *