Gabon: une tranche de l’opposition refuse la tenue d’un autre dialogue politique

Une coalition d’opposition gabonaise conduite par l’opposant, Mathieu Mboumba Nziengui, a annoncé, vendredi denier, à Libreville, son refus quant à l’appel d’un autre dialogue politique.

C’est à l’occasion d’une réunion de travail à Angondjé, au Nord de la Capitale que l’opposition a rejeté du revers de la main l’organisation d’un quelconque dialogue politique sur le territoire national.

«Le nouveau dialogue nous en avons rejeté. Pour nous, il est hors de question qu’on aille encore à un autre dialogue, dès lors que nous avons passé près de deux mois à Angondje pour discuter les problèmes du pays au titre d’un dialogue politique. Donc nous ne voyons plus la nécessité d’aller à un autre dialogue», a indiqué, Mboumba Nziengui, président de l’Union du peuple gabonais (UPG), par ailleurs, co-président du comité du suivi-évaluation des axes du dialogue politique pour le compte de l’opposition.

Pour sa part, Patrick Eyogho Edzang, de Démocratie Nouvelle (DN), la tenue d’un nouveau un dialogue politique n’est plus important.

«Un travail de fond avait été fait à Angondje. Et de surcroît des ouvertures auraient été laissées afin que les éventuels retardataires puissent venir apposer leurs signatures sur le dialogue d’Angondje, quitte même à se reasseoir pour savoir de quoi est-ce qu’on a pêché et peut-être même à aller plus loin», a-t-il martelé.

Rappelons que les partis de l’opposition exigent au gouvernement d’appliquer les accords du dialogue politique ténu en 2017 au Stade d’Angondjé.

Nircia James

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *