Gratuité/électricité : La SEEG roule les gabonais économiquement faibles dans la farine

Annoncée par Pascal HOUANGNI AMBOUROUE, ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, la deuxième phase des mesures de gratuité de l’eau potable et de l’électricité étaient grandement attendue par les gabonais économiquement faibles.

Comble de surprise, ce lundi 25 mai, alors que la plateforme dédiée pour les recharges, mise en place par la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG) annonçait elle aussi son effectivité, un ensemble d’éléments vient provoquer l’ire des gabonais.

Sans explications aucunes, alors qu’elle avait établi les compteurs de 1kw/h, 2kw/h et 3kw/h comme bénéficiaires de la mesure de gratuité, la SEEG a pure et simplement exclu, sans explications aucunes, les compteurs de 3kw/h du processus.

Un exemple de bug enregistré pendant l’opération

Un autre exemple de bug

Une décisions que de nombreux compatriotes ne comprennent pas.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *