Grogne à la fonction publique: Pierre Mintsa et les siens accordent une détente syndicale de 15 jours au gouvernement avant d’agir !

Sitôt sorti du Forum de la fonction publique qui s’est tenu les 8, 9 et 10 janvier 2020 à Libreville et dont un rapport des recommandations fortes de ces assises a été remis au premier ministre, le 13 janvier courant, le gouvernement est déjà sommé de mettre au plus vite en pratique un chronogramme d’actions à court, moyen et à long terme d’ici le 31 janvier prochain.

Les syndicalistes de la fonction publique en tête desquels Pierre lors de leur assemblée générale du 16 janvier, ont laissé une détente syndicale de 15 jours au gouvernement pour vite agir.

«Nous laissons une détente syndicale de 15 jours au gouvernement pour que nous établissons ensemble le chronogramme des actions à court, moyen et à long terme. Si ce chronograme n’est pas fait d’ici le 31 janvier 2020, ça veut dire que c’est un gouvernement de bandits. Si c’est un gouvernement de bandits, nous allons tous agir en bandits», a pesté, le leader syndical, Pierre Mintsa.

Voilà qui est clair, le gouvernement a donc interêt à se hâter s’il ne souhaite pas enregistrer une nouvelle explosion sociale. Le 31 janvier prochain est une date charnière en matière de stabilité ou non du climat social au Gabon.

L’assemblée générale prévue à cette date par les partenaires sociaux de la fonction publique nous indiquera certainement la tournure que compte prendre cette affaire.

Nous y reviendrons…

Jessy Mboukou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *