Groupe Eramet Gabon: Bilan et perspective

Le représentant général du groupe Eramet au Gabon, Bruno Faour a échangé avec les hommes et femme des médias lundi à Libreville sur les activités entrepris par de ladite entreprise courant 2017-2018.

Au cours du café presse organisé pour la circonstance, Bruno Faour a indiqué que le partenariat entre l’État gabonais et le groupe Eramet, a permis de faire de Comilog et Setrag, des vecteurs indispensables pour le développement économique pays. Notamment, dans le secteur du minerai de manganèse.

Pour lui, la Comilog a battu un record de production à plus de 4,3MT de minerai en 2018. «Les programmes des Grandes Visites des engins d’extraction et le travail de pilotage de la performance opérationnelle, dans tous les secteurs de l’entreprise, en focalisant nos actions sur la présence terrain de l’encadrement et l’autonomisation des équipes ont permis une production record de minerai brut (Tout Venant) extrait (6Mt) et un taux de marche de l’installation de traitement de minerai (laverie) au-delà des objectifs», a-t-il relevé, expliquant que c’est en profitant d’un marché porteur et de prix de vente du minerai élevé que Comilog a ainsi pu dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires y compris les ventes du C2M.

Quant à Setrag, le nouveau représentant général du groupe Eramet, a rappelé que les travaux de renouvellement de la voie débutés en 2017, se sont intensifiés en 2018. «Au 31 décembre 2018, les investissements cumulés du PRN part concessionnaire s’élèvent à 51 milliards de XAF dont 26,2 milliards de XAF pour l’exercice 2018. Les travaux de restauration de la plateforme ferroviaire (zones instables), à la charge de l’État gabonais, ont démarré en 2018 et se poursuivront jusqu’en 2020», à indiqué Bruno Faour, soulignant que malgré les perturbations liées à ces travaux, les transports de fret bois, conteneurs et de voyageurs sont en hausse.

«Le trafic minier Comilog enregistre une baisse de 2,6 % (4,1 MT contre 4,2 MT en 2017), les deux autres clients miniers sont stables à 1 MT», a-t-il laissé attendre. Annonçant que l’année 2019 sera une année particulièrement importante pour le Groupe Eramet au Gabon puisque c’est à la mi-année que les conseils d’administration d’Eramet et Comilog devront se prononcer sur le lancement du projet de développement.

Selon lui, l’ouverture d’une nouvelle mine, la construction d’une nouvelle laverie et des investissements logistiques pour un investissement total de près de 600 M€ sur 5 ans devraient permettre à Comilog de monter sa production à 7 MT à horizon fin 2023.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *