Imbroglio à l’immeuble du pétrole, des mines et des hydrocarbures : les précisions de Liliane Ngari

La secrétaire général du ministère du Pétrole, du Gaz, des Mines et des Hydrocarbures, Liliane Ngari épouse Y’obegué, a apporté quelques précisions sur l’affaire «louche» opposant les aides de camp du ministre de tutelle, Vincent de Paul Massassa et le syndicat des professionnels des mines (Sypromines).

L’altercation survenue le jeudi 02 Juillet courant, au ministère du pétrole, a permis à Liliane Ngari épouse Y’obegué qu’accompagnaient le secrétaire général adjoint, Olivier Youbamougoye et le directeur général des mines et de la géologie, Sylvain Mandela, de rassurer l’opinion sur la prise en charge des revendications entreprises par les syndicalistes.


En terme des revendications, il y a, entre autres, la prime spéciale instituée pour les régies financières, selon un arrêté de 2018, le dossier Ascoma, bientôt disponible pour cette fin du mois, les bons de matériaux de construction, presque résolus, la mise en application de la redevance minière proportionnelle (RMP), reste encore en discussion autour duquelle une rencontre est prévue la semaine prochaine entre le ministre Massassa et les syndicats.

Les responsables de ce département ministériel ont donné toutes les garanties nécessaires pour l’aboutissement des revendications du syndicat des professionnels de mines. Seulement, ils invitent les syndicalistes à faire preuve de grandeur. Le ministre du Pétrole, du Gaz, des Mines et des Hydrocarbures, Vincent de Paul Massassa est ouvert au dialogue.

Soulignons que l’incident vécu entre les aides de camp du ministre et les syndicalistes, était dû au report à mainte reprise de la réunion avec le ministre Massassa et au respect des mesures barrières relative au Covid-19. Notamment, le port du masque et la limitation du nombre de personnes à dix (10).

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *