Kévazingogate : Les premières têtes tombent

Réagissant sur l’affaire des 353 conteneurs disparus, le gouvernement a suspendu à titre conservatoire treize (13) hauts fonctionnaires de l’administration publique. Le président de la République, Ali Bongo Ondimba avait réclamé des sanctions sévères.

La porte-parole du gouvernement, Nanette Longa-Makinda a, dans une allocation diffusée sur les réseaux sociaux, lu la liste des treize hauts-fonctionnaires suspendus dans l’affaire de la disparition, constatée fin avril, de 353 conteneurs de kevazingo. Il s’agit de hauts fonctionnaires de l’administration des Eaux et forêts et des douanes. Précisément des directeurs de cabinet et des secrétaires généraux des deux ministères, du directeur général des Douanes et des droits indirects, du directeur régional des Douanes et des droits indirects de l’Estuaire ou encore du directeur des services de surveillance des Douanes

Loin de s’arrêter en chemin, Nanette Longa-Makinda a indiqué que « les membres du gouvernement qui seraient impliqués dans cette affaire sont invités à en tirer toutes les conséquences, ajoutant que « le gouvernement mettra en place de nouvelles procédures afin de prévenir la survenance d’actes d’une telle gravité».

Les prochaines sorties du gouvernement sont donc attendues.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *