La nomination de Nkoghé Bekalé comme premier ministre fêtée par les habitants de Ntoum 

Après sa nomination au poste de premier ministre dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 janvier 2019, par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, Julien Nkoghé Bekalé vient d’être célébré par les populations. La cérémonie a eu lieu, samedi, à la place de l’Indépendance de Ntoum, dans la commune du Komo-Mondah, son fief politique.

Selon les sages et chefs des tribus Punu et Fang, représentant les neufs (9) provinces du pays, «cette forte mobilisation est l’expression du bonheur qui nous anime, mais aussi et surtout de notre gratitude à l’endroit du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba pour la nomination de notre fils à ce prestigieux poste de premier ministre, chef du gouvernement».

Pour eux, le choix d’Ali Bongo Ondimba porté à Julien Nkoghé Bekalé, natif du Komo-Mondah, est un grand honneur pour non seulement la province de l’Estuaire mais également pour les huit (8) autres provinces.

«Certes, nous célébrons aujourd’hui notre fils, mais nous venons aussi traduire notre gratitude au président de la République pour cette marque de confiance placé en nous», ont-ils souligné.

Sensiblement touché par cette forte mobilisation et la qualité des messages exprimés à l’endroit du chef de l’État et à lui-même, Julien Nkoghé Bekalé s’est dit satisfait pour cette marque d’attention.

«Cette promotion est le résultat de l’éducation, des conseils que vous m’avez donné à la base, et mon attachement aux principes de la vison du Président de la République, chef de l’État, Ali Bongo Ondimba», a-t-il exprimé.

Selon lui, cette nouvelle mission à la tête du gouvernement est exaltante et passionnante car le pays sort d’une crise qui l’a fortement secoué.

Le premier ministre a également pointé du doigt aux personnes de mauvaises foi en les invitant à s’unir tous pour garantir la bonne marche du pays. «Laissez les rancœurs, les querelles et les palabres pour se donner strictement au travail. Aidez-moi par vos comportements», a-t-il exhorté les populations.

«Je suis venu prendre des bénédictions auprès de vous afin de réussir la grande mission gouvernementale que m’a con­fiée le chef de l’État», a dit, Julien Nkoghé Bekalé.

À ce sujet les notables de cette localité lui ont remis des symboles de pouvoir. À savoir, un pagne pour exprimer la chefferie et une torche indigène pour éclairer son chemin. S’en est suivi la remise de deux bœufs, les présents et les chèvres au numéro Un du gouvernement.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *