Lancement officiel de vulgarisation à l’usage des normes gabonaises

Un premier séminaire d’information et de vulgarisation de l’usage des normes gabonaise rendues d’application obligatoire vient d’être lancé lundi, à Libreville, par l’Agence Gabonaise de Normalisation (AGANOR).

L’objectif du séminaire a permis de débattre sur le rôle des normes, des règlements techniques et de l’évaluation de la conformité ainsi que de leur utilisation au sein des organismes, pour promouvoir l’amélioration continue et assurer une meilleure qualité de vie des populations.

Prenant la parole, le ministre de l’industrie, et de l’entrepreneuriat national, Carmen Ndaot, s’est réjouis du choix porté sur le secteur de l’agro-industruie.

Pour elle, il répond à la volonté du gouvernement de placer les normes au cœur de l’industrialisation de ce secteur agricole, un des piliers majeurs du Plan de Relance Economique (PRE) et d’accroitre ainsi l’efficacité économique du Pays face aux grands enjeux de l’heure.

Dans cette optique, l’Aganor a expliqué qu’une norme est un document établi par consensus et approuvé par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages communs et répétés, des règles, des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats, garantissant un niveau d’ordre optimal dans un contexte donné.

Des milliers de produits et services issus des filières agroalimentaires, BTP et tourisme, utilisés par le consommateur final et les collectivités, font appel aux normes internationales et nationales.

C’est dans ce contexte que des cellules techniques ont été mises en place au sein de l’Aganor pour normaliser lesdits secteurs. A-t-on appris.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *