L’ANPI revisite l’Initiative Gaz Naturel au Gabon

La 3e réunion publique de la chaîne des valeurs gaz naturel au Gabon s’est organisée mardi 28 mai 2019 dans l’enceinte de l’ANPI en présence de l’ensemble des partenaires à ce programme financé par la Banque Mondiale, dans le cadre de la promotion des Investissements et de la compétitivité de l’économie gabonaise.

Cette énième réunion du genre avait pour objectif principal de présenter les cinq lignes d’action très concrètes dont la mise en œuvre devrait renforcer la compétitivité de la chaîne des valeurs du gaz naturel gabonais.

Par ailleurs, la compétitivité des industries locales est également en ligne de mire. D’autant que depuis l’interdiction de torchage en continu du gaz, certains opérateurs tels que Perenco ont commencé la commercialisation du gaz au profit des industriels au point d’en assurer 24% de leurs besoins dont il faut adjoindre 70% pour la généralisation de l’électricité.

C’est pour dire que l’Initiative Gaz Naturel au Gabon, financé par la Banque Mondiale dans le cadre de la promotion des investissements et de la compétitivité (PPIC) va permettre au pays d’atteindre également le mix-énergétique condition sine qua none pour une leadership de son industrie.

Car, au besoin de le rappeler, le Gabon a une consommation diversifiée de sa production d’énergie composée de 49% de gaz naturel, de 45% d’hydroélectricité et de 6% de diesel.

Cette réalité n’est pourtant pas pleine de fierté pour les gouvernants qui souhaitent changer de paradigme, avec l’aide d’un consortium composé du cabinet Competitiveness et de la fondation Européenne Cluster Excellence pour que le gaz naturel soit non seulement un levier pour la stabilité de la fourniture électrique du pays, mais aussi un pivot pour le développement industriel au service de la diversification de l’économie nationale.

Cette réalité n’est pourtant pas pleine de fierté pour les gouvernants qui souhaitent changer de paradigme, avec l’aide d’un consortium composé du cabinet Competitiveness et de la fondation Européenne Cluster Excellence pour que le gaz naturel soit non seulement un levier pour la stabilité de la fourniture électrique du pays, mais aussi un pivot pour le développement industriel au service de la diversification de l’économie nationale.


Cette réalité n’est pourtant pas pleine de fierté pour les gouvernants qui souhaitent changer de paradigme, avec l’aide d’un consortium composé du cabinet Competitiveness et de la fondation Européenne Cluster Excellence pour que le gaz naturel soit non seulement un levier pour la stabilité de la fourniture électrique du pays, mais aussi un pivot pour le développement industriel au service de la diversification de l’économie nationale.

Alain Michel Mbinah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *