« Le goût de ça » : l’expression culte sur les réseaux sociaux

Si chaque génération à son langage, il faut aussi reconnaître que l’essor des  réseaux sociaux ces temps derniers participe de cette réalité. Sur Whattsap, Facebook et bien d’autres plateformes d’envergure, l’expression culte est désormais : « Le goût de ça ». 

Vous l’avez lu des milliers et des milliers de fois. Statuts, commentaires et publications en sont tagués. Les adeptes des réseaux sociaux  sont pleinement édifiés sur son usage. Pour marquer son satisfécit, selon qu’on ait bien mangé, amusé, recréé…on poste l’instant fatidique avec comme mention : « Le goût de ça ». Chacun l’a une fois déjà posté. 

A l’observation, il convient de dire que presque toutes les tranches d’âge en ont recours. Qu’il s’agisse des collégiens, lycéens et même dans les universités, l’expression est passée en tête. Aujourd’hui, elle est très largement utilisées par les 15/18 ans, 25/35 ans et même beaucoup plus. « A quarante ans on est encore jeune et oui, je l’utilise aussi. C’est très amusant, en fait » avoue Marcel, déjà quadragénaire. « Dans le fond, quand on y regarde bien, c’est plutôt bête mais…il y a un plaisir à mettre sur sa publication « le goût de ça », surtout quand on est face à un bon plat de Nkumu Ofoula » témoigne Oxence, étudiant en littérature africaine à l’Université Omar Bongo (UOB). 

Chez les quinquagénaires, c’est l’hilarité. « Ces jeunes vont tout inventer. Aujourd’hui petite chose c’est : « le goût de ça ». Demain se sera quoi ? » fait remarquer Moussavou, souriant. Et : « On ne sait vraiment pas comment tout ceci a commencé. Mais c’est bien, le langage évolue » avoue-t-il. 

Pour information, plusieurs artistes tels Idinra et Blaise B, ont chanté « le goût de ça ». C’est sans doute le début de l’histoire de cette bien belle expression qui semble avoir de beaux jours devant elle.

Agnes Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *