Le ministère des transports serait-il incapable de mettre un terme aux pratiques « mafieuses » d’Autobilan Agréé?

Avec la complicité du ministère des transports, Autobilan semble être englué dans une vaste opération de faux et de flou absolu. C’est ce qui ressort de la visite de nos reporters sur l’un des sites mobiles de l’entreprise, où la délivrance des documents techniques aux usagers de la route est faite sans contrôles techniques du tout. Une situation surréaliste, qui fait depuis monter au créneau le syndicat des professionnels du transport urbain.

Documents controversés aux mains, les automobilistes se succèdent dans la concession du séminaire Saint-Jean, à l’ex-gare routière, lieu où est établie une station mobile de visite technique, propriété d’Autobilan, et plus du tout fonctionnelle depuis des années.

Sous un badamier, un représentant de l’entreprise, qui n’a pas souhaité donner son identité, s’emploie à la délivrance des précieux documents, sans véritablement procéder aux contrôles techniques nécessaires des véhicules. « Depuis près de 3 mois déjà, je dénonce la mauvaise mise en pratique d’Autobilan dans la livraison des visites techniques. Depuis des années, cette structure délivre des visites techniques frauduleuses. Ces pratiques mettent en danger la vie de nos compatriotes » prévient Serge Bertrand Bekale, président du Syndicat des professionnels du transport urbain.

Quelques cartes de visites techniques délivrées aux poids lourds en toute illégalité

Si le syndicaliste s’insurge, c’est que face à cette situation, il dit avoir à plusieurs reprises saisi l’autorité : « Malgré les dénonciations, rien n’est fait. Je me souviens que lorsque le ministre a fait la visite des centres de contrôles techniques, il a été clair. Pour lui, il n’y avait qu’un seul centre de visite technique poids lourds ayant un matériel fiable. Et le centre dont parlait le ministre est celui de Gabon autosur. D’ailleurs, j’ai personnellement écrit à cette entreprise pour procéder à la visite. J’y ai été et j’ai moi-même touché du doigt. Tout est correct. » Et : « Je suis surpris, qu’Autobilan, qui est une station mobile depuis des années, délivre des visites techniques poids lourds, alors qu’ils n’ont absolument pas de matériel. Ce poste est mort depuis des années, il ne fonctionne plus du tout.

La fameuse station mobile, lieu de tous les traffics

Donc, on s’amuse à délivrer aux gens des visites techniques poids lourds, sans procéder au contrôle technique, tout en mettant en danger la vie des gabonais. Vous imaginez le nombre d’accident que les poids lourds on causé depuis pratiquement 2010. »  

Une mafia que Serge Bertrand Bekale ne compte pas laisser prospérer. « Tant que cette station mobile n’est pas partie d’ici, je ne m’arrêterai pas, même s’il faut pactiser avec le diable » a-t-il prévenu.

Joseph Mundruma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *