Le Mouvement de Chômeurs du Gabon présente des solutions face au chômage

Le président du Mouvement National des Chômeurs du Gabon (MNCG), Sylvère Michel Nguema Ngong, a invité lundi à Libreville, le gouvernement à prévoir dans son emploi du temps, la mise en place d’une commission d’audit de la main d’œuvre étrangère véritable dans les entreprises privées.

Cela permettra de résorber le chômage endémique qui sévit dans le pays.

«Car cet audit va permettre à la jeunesse gabonaise de postuler sur les postes qui leurs reviennent de droit», a-t-il dit.

C’était à la faveur d’un point-presse tenu dans les locaux de la maison de la Télévision nationale Georges Rawiri.

Tant la formation de la jeunesse et l’obtention d’un emploi sont des droits légaux en République gabonaise.

Par ailleurs, le MNCG s’engage, en marge du soutien témoigné aux mesures gouvernementales, à effectuer la réalisation cartographique des emplois sollicités par l’ensemble des entreprises installées au Gabon.

À travers cette démarche, le gel des concours et des recrutements à la fonction publique permettra à terme un toilettage efficace du fichier relatif aux agents publics et l’État.

Il s’agit surtout d’en dégager avec clarté les îlots de postes à pourvoir à la Fonction publique, secteur par secteur en fonction de la demande.

Willy Arnauld Nguimbi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *