Le RJMG souffle sa première bougie !

La communauté Malienne vivant au Gabon, regroupée au sein du Rassemblement de la Jeunesse Malienne du Gabon (RJMG), dirigé par Mamadou Diawara Merè, était en effervescence lundi à Libreville, à l’occasion de la célébration du premier anniversaire de cette structure associative.

Pour cette première bougie, soufflée, dans l’enceinte du gymnase du Prytanée militaire de Libreville, l’événement a tenu toutes ses promesses. Et la fête fût belle !

En effet, des milliers des maliens ont pris d’assaut cet espace dès 9 heures pour donner un cachet spécial à cette première édition, des moments inoubliables dans les annales de l’histoire du RJMG.

Ils sont massivement venus non seulement de quatre axes de Libreville, mais aussi de l’intérieur du pays pour célébrer ces moments dans l’allégresse.

La cérémonie a été rehaussée par la présence de l’ambassadrice du Mali près la République Gabonaise, son Excellence, Aminata.

Exécution des hymnes nationaux de deux pays, danses traditionnelles, chants, théâtre, expositions des objets d’art, bénédiction des sages, motions de soutien à l’action du RJMG, remise des symboles de pouvoir à son président etc.

Plusieurs femmes étaient vêtues en tenue pagne frappée aux couleurs du RJMG tendis que les autres ont choisi les chemises, tee-shirts, ou costume toujours à l’effigie de leur mouvement.

Cela sous le regard attentif des invités à se laisser emporter dans une euphorie aux allures d’une fête de l’indépendance.

Tout s’est passé dans le sens que les organisateurs auraient souhaité, a confié un membre du bureau exécutif.

Intervenant à cette occasion, le président du Rassemblement de la Jeunesse Malienne du Gabon (RJMG), Mamadou Diawara Merè, en a profité pour inviter tous les fils digne du Mali résidant au Gabon à venir les rejoindre.

En effet, «je lance cet appel très solennel à tout fils digne du Mali qui réside au Gabon, qui est notre pays d’accueil qui nous a tout donné, de se voir comme acteur devant apporter sa pierre à l’édification de notre idéal, celle de rassembler notre communauté et de restituer notre fierté en terre Gabonaise», a-t-il dit.

Car, ce rapprochement leur offrira beaucoup de satisfaction et sera un bon moyen de remettre leur vie sur le chemin de la sociabilité.

Willy Arnauld Nguimbi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *