Législatives-locales 2018/Union nationale: Lambert Assang non partant

«J’annonce officiellement le retrait de ma candidature sur la liste des conseillers proposés pour le premier arrondissement de la commune de Libreville», a déclaré Lambert Assang, porte-parole de l’union national, ex-candidat pour les législatives d’Octobre prochain.

C’est à la faveur d’une déclaration faite ce lundi au siège de lunion national (UN) que Lambert Assang s’est soustrait de la course pour les législatives-locales jumelées d’Octobre à venir.

Pour lui, le faite d’apprendre avec stupéfaction l’invalidation de la candidature de Chantal Myboto épouse Gondjout, candidate titulaire au 1er siège du premier arrondissement de la commune de Libreville dont il était le suppléant jusqu’à la décision de la cour constitutionnelle.

«Le motif retenu serait mon appartenance prétendue au parti démocratique gabonais (PDG)», a indiqué Assang devant la presse. Soulignant qu’après son audition par la cour constitutionnelle, l’audition de tous ceux qui pouvaient aider le juge constitutionnel à une meilleure compréhension du dossier.

«Après la production de nombre de preuves, j’avais vraiment cru que la cour était définitivement édifiée quant à la demande inondée, malicieuse et vexatoire de monsieur Malonga consistant à solliciter l’invalidation de la candidature de madame Chantal Myboto, la cour, qui doit statuer en DROIT, vient de me faire la preuve de sa partialité», a-t-il requis. Stipulant que le PDG doit toujours être protégé et favorisé…

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *