Les ministres de la Santé de la Ceeac en réflexion pour une stratégie régionale post Covid-19

Les ministres de la santé des Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), ont tenue une réunion, mercredi 24 Juin courant, par visioconférence. Objectif, réfléchir sur la mise en œuvre d’une stratégie régionale post Covid-19.


Au cours de ces assises, six (6) points ont fait l’objet d’ordre du jour, à savoir: l’examen de la version actualisée du projet de Plan régional riposte ; l’examen du projet de plan opérationnel de mise en œuvre de la stratégie régionale ; l’examen du projet de Plan de financement de la stratégie régionale ; l’évaluation de la situation globale de la pandémie et les mécanismes mis en place pour la contenir dans les Etats membres ; l’examen du projet de Communiqué final de la réunion des ministres de la Santé et l’examen et adoption du rapport de la réunion des experts.

Présidant cette rencontre, le ministre gabonais de la Santé, le docteur Max Limoukou a salué non seulement l’engagement des pays membres de la CEEAC dans la riposte au Covid-19, mais il a particulièrement remercié le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, par ailleurs, président en exercice de la Ceeac pour son leadership et son implication personnel dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. 

Le docteur Max Limoukou a également souligné à l’ensemble des experts des Etats membres de la Ceeac que la pandémie de Covid-19 a mis en exergue toutes les insuffisances des politiques et systèmes de santé nationaux et la nécessité de développer la coopération et la solidarité régionale. 

Par conséquent, il a instruit aux participants de réfléchir sur la mise en place d’une stratégie post-Covid-19 et à réfléchir sur les voies et moyens d’accélérer les réformes visant le renforcement de l’intégration régionale dans le domaine de la santé afin que les plus hautes autorités puissent prendre des décisions pertinentes.

Prenant la parole, Marie Thérèse Chantal Mfoula, secrétaire général adjoint, en lieu et place du secrétaire général de la Ceeac, Ahmad Allam-mi, a rappelé que cette réunion consacrée à l’examen et la validation du projet de plan de riposte régional de la Ceeac contre la pandémie du Covid-19, fait suite aux directives de la 9ème session extraordinaire du Conseil des ministres de la Ceeac des 3 et 4 Juin 2020, au cours de laquelle des instructions avaient été données pour l’amélioration de la proposition initiale de cette stratégie faite par le secrétaire général.


Elle a indiqué que l’évaluation de la situation globale de la pandémie et des mécanismes mis en place a permis de contenir quatre (4) axes stratégiques : «la prévention de la transmission du virus. La prévention des décès ou la prise en charge des cas. La prévention des préjudices socio-économique et des risques liés aux conflits. Le renforcement de la coopération transfrontalière».


Le secrétaire général adjoint de la Ceeac, Marie Thérèse Chantal Mfoula, a également saisi l’occasion pour souligner une importante préoccupation, notamment, la cohérence et l’harmonisation des cadres institutionnels de conception, de suivi et de mise en œuvre des politiques et stratégies régionales dans le domaine de la santé.


«Les six Etats membres de la Ceeac réunis au sein de la Cemac disposent d’un organisme spécialisé notamment l’organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (Oceac). Au niveau de la Ceeac, les ministres de la santé ont décidé de la création d’un organisme spécialisé couvrant les onze pays, dénommé organisation de la santé en Afrique centrale (Osac)», a-t-elle dit.


Pour clore, la secrétaire générale adjointe de la Ceeac a lancé un appel aux bailleurs de fonds, afin qu’ils continuent à mobiliser des financements pour la lutte contre la pandémie du Covid-19 et au-delà, pour le soutien à tout le secteur de la santé ainsi que pour la gestion des effets néfastes de la pandémie sur les divers secteurs de la vie.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *