Mesures gouvernementales : Le CRPG favorable !

Le Cercle réalité et perspectives gabonaises (CRPG, Opposition), par la voix de son porte-parole, Marcel Robert Tchoreret Rokossa, a salué mardi à Libreville, les réformes adoptées par l’équipe gouvernementale Julien Nkoghé Bekalé, prises lors de son Conseil des ministres du 29 Mars courant, dans une déclaration faite dans un hôtel de la place.

«La réforme de l’éducation nationale, en question, ambitionne de former une élite capable de relever de nombreux défis dans un monde devenu de plus en plus compétitif», a martelé le porte-parole.

En réalité, ses réformes devraient constituer un motif de satisfaction pour les concernés au moment où le système éducatif gabonais connait un déficit cumulé sur une longue période de trois dernières décennies.

«En effet, l’envers du décor est constitué d’au moins trois décennies alors même que les états généraux de 1982 et 2011 ont suffisamment déclenchés la sonnette d’alarme de la délinquance de l’éducation», a ajouté Tchoreret Rokossa, par ailleurs, président du cercle Omega.

Le cercle réalité et perspectives gabonaises a donc appelé à une meilleure compréhension des uns et des autres sur l’intérêt d’une telle vision gouvernementale.

Laquelle, selon lui, constitue pourtant l’envers et le revers d’une même pièce de monnaie en parlant des efforts fournis par le gouvernement et les insuffisances signalées dans le secteur de l’éducation.

En claire, derrière cette contradiction apparente se cache une volonté des pouvoirs publics à inciter les apprenants des différents établissements scolaires au goût de l’effort.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *