« Mon frère sort de très loin » dixit Idriss Déby Itno

Le président tchadien, Idriss Déby Itno a devisé mercredi 5 juin courant avec Ali Bongo Ondimba. Il s’est par ailleurs réjouis de l’état de santé du président gabonais, en très nette amélioration.

Ali Bongo et Idriss Déby Itno, le 5 juin, à Libreville. © Communication présidentielle

En visite à Libreville, le président tchadien n’a pas manqué de constater l’état de santé du numéro un gabonais. Ali Bongo «va bien». A-t-il constaté. Plus encore, il a dit avoir constaté «une nette amélioration de sa santé», après «la tragique attaque qu’il a subie en Arabie saoudite» sept mois plus tôt.«Dieu merci, on est loin des inquiétudes qu’on avait», s’est-il réjoui. Ajoutant aussi que le président gabonais «sort de très loin».

Outre la santé d’Ali Bongo, Idriss Déby Itno a également abordé avec son homologue « toutes les questions liées à la sous-région, à la Cemac».

Idriss Déby Itno et Ali Bongo Ondimba ce 5 juin à Libreville. © Communication présidentielle

«Nous avons traversé des périodes difficiles sur le plan économique et financier. Le constat que nous avons fait dans nos échanges, c’est que la sous-région est en train de sortir de la crise et va vers une certaine embellie. Même si c’est long, on est déjà sûr d’en sortir», a jugé le président tchadien.

Les deux chefs d’État ont également abordé la question sécuritaire dans la sous-région, avec les attaques de Boko Haram, la situation en Centrafrique, au Soudan et en Libye. «Ces pays sont voisins au Tchad, qui est présenté aujourd’hui comme une digue. Si ça cède, ce n’est pas bien. Nous essayons donc de tenir informés [les chefs d’État] sur l’évolution de cette situation sécuritaire qui n’est pas très bonne en ce moment, et qui ne nous promet pas un avenir meilleur», a rappelé Idriss Déby Itno.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *