Nominations : Brice Laccruche Alihanga au firmament

La récompense arrive au bout de l’effort. C’est la logique déduction que l’on pourrait faire de Brice Laccruche Alihanga, nouveau jeune directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba.

A 37 ans seulement, Brice Laccruche Alihanga peut être fier de son parcours. Pour le connaître, il conviendrait de remonter quelques années en arrière. Le jeune directeur de cabinet du chef de l’Etat a longuement œuvré dans la finance, secteur dans lequel il a révélé ses compétences d’administrateurs.

Nommé tour à tour Senior Manager et Commissaire aux comptes au sein du cabinet Pricewaterhouse Coopers, responsable de la branche Banques et Finances, puis Administrateur – Directeur général de BGFIBank Gabon et enfin Directeur central de la banque Gabonaise de Développement (BGD), sir Alihanga a flirté avec les grands marabouts de la finance.

Outre ces élogieuses positions, occupées au sein des institutions financières, il a été jusqu’avant sa nomination, le patron de la Compagnie Nationale de Navigation intérieure et Internationale (CNNII). C’est dire !

S’il avait fait de  la finance son seul domaine de définition, il serait sans conteste passé inaperçu pour l’ensemble des compatriotes.

Inconnu jusqu’ici, sa popularité il la doit à la multiplicité de ses actions politiques, toutes en faveur d’Ali Bongo Ondimba. Redoutable mobilisateur, homme de terrain, « le White »,  comme l’appellent quelques intimes, est à la tête de la plus grande association, en terme numérique, au Gabon.

Au coeur de l’action sociale, les « Ajeviens » toujours les mains dans le cambouis 

l’Ajev à l’aéroport international Léon Mba pour le retour d’Ali Bongo

Des affiches de campagnes toutes à la gloire d’Ali Bongo

 

L’Association des Jeunes Emergents Volontaires (Ajev), plateforme de plus de 10.000 membres au sein de laquelle il s’est assigné le titre de chantre de « l’égalité des chances », le projet politique d’Ali Bongo Ondimba dont il a pris le soin de défendre les grands axes ce nonobstant le contexte politique, fort improbable.

Déjà encensé sur les réseaux sociaux, Brice Laccruche Alihanga pourrait, toute comparaison établie avec Maixent Accrombessi, subir des traitements médiatiques à charge le temps que durera sa nomination.

Ils sont désormais nombreux chez les observateurs à s’interroger si le jeune promu aura le moral et l’endurance du chef Nkani. Wait and see.

Joseph Mundruma   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *