Nouveau départ de l’athlétisme gabonais: le ministre Frank Nguema rencontre la délégation de World Athletics

Le ministre gabonais des Sports, Franck Nguema, a accordé, jeudi 27 Février 2020, à son cabinet, une audience à la délégation de World Athletics conduite par Jee Isram, responsable des relations internationales.

À l’issue de l’audience qui a duré une trentaine de minutes, Jee Isram, responsable des relations internationales au niveau de World Athletics, l’instance dirigeante de l’athlétisme mondial, a fait la déclaration suivante : «Nous sommes venus rencontrer le ministre des Sports pour décanter les problèmes de la fédération gabonaise d’athlétisme. Depuis quelques années, nous avons constaté l’absence de la fédération gabonaise d’athlétisme au niveau international. Le ministre nous a garanti de tout mettre en œuvre pour que l’athlétisme gabonais reprenne ses lettres de noblesse sur le plan international. Nous allons donc voir le schéma qui va être présenté par le président de la région».


Pour sa part, Bruno Kounga, représentant de la Région 3 de la Confédération Africaine d’Athlétisme, a indiqué le bien-fondé de leur présence au Gabon quant au respect des règles qui régissent l’athlétisme.


«Nous sommes tenus à coopérer avec le ministère de tutelle, à coopérer avec le Comité national olympique, ainsi que les partenaires sportifs pour faire respecter les règles du sport. Parce que l’on dit souvent, que la vrai démocratie c’est dans le sport», a souligné, Kounga.


Pour lui, l’athlétisme est la mère de tous les sports. Car, a-t-il dit, que c’est le premier sport au niveau des jeux olympiques. «Nous devrions en tant que dirigeant des sports respecter les textes», a-t-il déclaré.


C’est dans cette perspective qu’il a invité la fédération gabonaise d’athlétisme de réorganiser dans les plus brefs délais un nouveau bureau afin d’être conforme aux exigences de la fédération internationale.


«Cette fédération était suspendu. Beaucoup d’argent ont été perdus. Les athlètes ont été muselé. La fédération gabonaise n’a pas pu se faire représenter par ces athlètes valeureux au niveau international. C’est pour cette raison que nous avons proposé au ministre qu’un comité sera mis en place avec l’implantation du gouvernement, du Comité Olympique et le bureau sortant. Pour que nous puissions réorganiser les bureaux des ligues provinciales et aller rapidement à la mise en place de l’Assemblée générale élective de la fédération de l’athlétisme du Gabon», a conclu, Bruno Kounga.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *