PDG/Discipline : Karine Arissani en « quarantaine »

La Commission de discipline du Pdg vient de rendre public le rapport des auditions de ses membres. Karine Arissani, la chefesse  des « Soldats têtus » a écopé d’une suspension d’activités au sein de la Chancellerie des ordres du parti. Une descente aux enfers. 

Motivé par les agréments au sein de ses troupes, le Parti Démocratique Gabonais (PDG) a tenu à remettre les pendules à l’heure. Karine Arissani, la cheffe des « Soldats têtus » a rapidement fait les frais, ainsi que l’on pouvait bien s’en douter. 

La membre de la Chancellerie des ordres du parti vient d’être suspendue de toutes activités au sein dudit organe. 

Au nombre des griefs, il est reproché à l’ancienne Secrétaire générale de l’Agence de régularisation des Transports ferroviaire (ARTF), d’avoir entretenu des liens de communication avec un activiste, d’une part, ainsi que ses multiples bourdes et sorties scabreuse sur les réseaux sociaux. 

Selon la commission de discipline, madame Arissani  a reconnu les griefs qui lui sont reprochés. Elle aurait également présenté ses excuses au Distingué camarade président, Ali Bongo, ainsi  qu’au Secrétaire général, Dodo Bounguendza et à l’ensemble des militants.  

Une mise en quarantaine qui intervient peu après la bourde médiatique dont elle a été l’épicentre. 

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *