Première Session Ordinaire de l’Assemblée Nationale: Faustin Boukoubi interpelle le gouvernement à rationaliser les réformes entreprises

C’est à la faveur de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale, tenu du 26 au 28 juin courant, à Libreville, que président de ladite institution, Faustin Boukoubi, s’est adressé au chef du gouvernement, Julien Nkoghé Békalé, de mettre en oeuvre un système de rationalisation des réformes entreprises afin que les préoccupations des populations puissent être solvables.

«Le premier ministre, Julien Nkoghé Békalé et son gouvernement doivent rationaliser les réformes initiées, afin de mettre en œuvre celles qui s’avèrent efficaces, cohérentes, pragmatiques, et compatibles avec les préoccupations exprimées par nos concitoyens», a souligné, Faustin Boukoubi, président de l’Assemblée Nationale.
Pour lui, le gouvernement doit à tout prix mettre en œuvre une politique budgétaire parcimonieuse susceptible d’alléger le poids croissant de la dette afin de rassurer et attirer des investisseurs, revigorer la croissance économique, créer la richesse, des emplois et procurer le bien-être des populations.
«Cette politique budgétaire devrait également se pencher sur une gestion vertueuse des crédits annuels alloués aux services publics», a-t-il dit, invitant par ailleurs, les parlementaires et les juges financiers de réunir les conditions de contrôle appropriés que prescrit la constitution gabonaise.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *