Réduction de la masse salariale : L’exposé d’Ali Akbar Onanga Y’obegue

Estimé à 710 milliards de nos francs, Ali Akbar Onanga Y’obegue, ministre de la fonction publique, a fait la démonstration de l’utilité des réformes visant la réduction de la masse salariale.

Beaucoup en conviennent désormais, il y a nécessité de réduire la masse salariale, estimée à 710 milliards de francs CFA. Pour Ali Akbar Onanga Y’obégué, la réforme de la fonction publique gabonaise viserait de faire des économies d’une part, dans l’intention de les mettre à disposition du financement des politiques publiques, jugées indispensables et bénéfiques pour les couches sociales les plus vulnérables, d’autre part. «Les agents publics doivent bien comprendre que le gouvernement se mobilise en leur faveur pour garantir les bonnes conditions de travail, le principe d’un parcours professionnel ascendant, la qualité du service, la dignité de l’agent public, le versement régulier des salaires. C’est dans cette optique, qu’est mise en œuvre la refondation du système de gestion de l’agent public tant sur le plan conjoncturel que structurel», a-t-il justifié.

A en croire l’exposant, les mesures adoptées sont tant conjoncturelles que structurelles. Le gouvernement a donc arrêté une trentaine parmi lesquelles : l’interdiction de recrutement de la main d’œuvre non permanente, le gel des recrutements en qualité de contractuel hors statut des agents déjà à la retraite, le gel des concours, l’assainissement des fichiers des indemnités de logement et de transport, l’examen des situations des agents publics en service dans les établissements publics et percevant une double rémunération, la dénonciation des contractuels ayant plus de 60 ans y compris les fonctionnaires maintenus en activité et ayant plus de cet âge.

Le gouvernement souhaite également mettre à la retraite les agents absents pour cause de maladie de longue durée, assainir le fichier des titulaires de la fonction publique, entre autres mesures.

Représentant 59% des recettes fiscales, la masse salariale devrait donc, avec ces mesures, connaître une baisse considérable. Toute chose que souhaite le gouvernement.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *