RHM  :  Michel Menga M’essone suspendu de toutes activités

Quelques heures seulement après l’annonce du nouveau gouvernement Issozet Ngondet 3 qui voit figurer dans sa liste des ministres, Michel MENGA M’ESSONE jusqu’ici secrétaire général du Rassemblement Héritage et Modernité, ce parti cri au scandale et dénonce une manœuvre politicienne visant à ridiculiser les rangs de l’opposition à quelques semaines des élections législatives.

Le composition du nouveau gouvernement en date du 04 mai 2018, n’set pas passée inaperçue aux yeux de la formation politique Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), qui a fait constater à la presse ce samedi 05 mai 2018, sis à son siège du centre ville, la nomination de son Secrétaire Général, Michel MENGA M’ESSONE en qualité de Ministre d’Etat en charge de l’habitat.

Qui l’aurait cru, il y a encore quelque temps, puisque ce dernier apparaissait comme l’une des figures de proue de la contestation de la vie politique gabonaise. Mieux, Michel MENGA M’ESSONE était devenu le contre poids direct de la vision républicaine de l’Exécutif au sein du Rassemblement Héritage et Modernité, un parti qui a su se construire un discours politique crédible là où de nombreux autres partis politiques de l’opposition ont pêché en raison d’une faim bananière désormais décriée par le peuple.

Michel MENGA M’ESSONE avait-il faim pour dire oui à la demande du chef du gouvernement ?

Seul l’intéresser peut en dire plus à cette question, même s’il s’est refusé de répondre à la presse juste après la déclaration du porte-parole du RHM qui annonçait sine-die la suspension de Michel MENGA M’ESSONE en des termes on peut plus clair « afin que nul n’en ignore, le RHM prend acte de la décision du susmentionné et porte à la connaissance de tous que notre parti rejette toute participation à un quelconque gouvernement formé et dirigé par Ali Bongo », a indiqué Bily Bi ESSONE.

Selon le Management du RHM, cette manœuvre gouvernementale vise à créer la confusion dans les rangs de l’opposition en concourant par ricochet à son affaiblissement. A suffisance pour comprendre que cette décision de Michel MENGA M’ESSONE d’intégrer le gouvernement n’engage pas le Rassemble Héritage & Modernité qui met provisoirement en veilleuse toute participation de ce dernier à la vie immédiate du parti. Et ce, conformément ses dispositions statutaires.

Alain Michel Mbina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *