Rose Christiane Ossouka Raponda première ministre, les notables Mpongwe remercient Ali Bongo Ondimba.

Le 21 juillet dernier, la communauté Mpongwé a tenu à exprimer toute sa gratitude au Président de la République, chef de l’Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, pour la confiance portée sur leur fille, sœur, mère et compatriote, en la personne de Rose Christiane Ossouka Raponda, désormais élevée au titre de Premier ministre, chef du gouvernement.

Heureuse d’avoir désormais une des leurs comme premier ministre, chef du gouvernement, la communauté Mpongwé n’a pas caché sa gratitude au chef de l’Etat. Pour eux, si Rose Christiane Ossouka Raponda a été choisie pour porter cette responsabilité, c’est bien la preuve que la Communauté Mpongwé compte pour le chef de l’Etat, dans le microcosme politique gabonais.

« L’actualité politique, dominée par la nomination de notre fille, sœur, mère et compatriote aux Hautes Fonctions de Premier ministre, chef du gouvernement constitue la preuve, s’il en faut, que l’égalité des chances est plus que jamais une réalité palpable » ont-ils déclaré.

Si les attentions vont aussi à l’endroit de Sylvia Bongo Ondimba, la première dame, c’est aussi en raison de son noble combat en faveur d’ une meilleure prise en compte des compétences de la femme gabonaise, et donc de son accès aux plus hautes Fonctions politiques et publiques.

De fait, la nomination de Rose Christiane Ossouka Raponda, première femme  à la tête du  gouvernement, dans l’histoire du Gabon, retentit également comme une récompense de son parcours, son dévouement inconditionnel, sa loyauté, sa disponibilité et son abnégation dans les fonctions précédemment occupées.

Pour cette dame d’une rare exception, et dont le parcours n’est entaché d’aucune incongruité, nul doute que cette nouvelle charge sera remplie avec la plus profonde dévotion.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *