Séance de travail entre le ministre Hugues Mbadinga Madiya et la coalition Un-Sac

Les représentants des syndicats des commerçants ont été reçu, vendredi dernier, par le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, à son cabinet de travail, sise à batterie 4. Au menu, trouver un consensus pour l’amélioration des conditions de travail des commerçants.

Le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, s’est entretenu vendredi matin, avec les responsables de la coalition de l’union syndicale des acteurs du commerce pour échanger de façon interactive sur toutes les questions qui touchent la stabilité des commerçants sur les marchés.

Le président des boulangers du Gabon, la présidente des grossistes, les cadres du ministère, et bien d’autres structures syndicales étaient présentes à cette rencontre. Il ressort des interventions des uns et des autres que tous adhèrent à la cause. Notamment, celle de prendre à bras le corps, les problèmes qui minent secteur des commerçants.

Au terme de ladite rencontre, le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, a rassuré les syndicats que des solutions seront trouvées pour éradiquer le phénomène qui gangrène autour des questions liées au commerce au niveau national.

Il les a présenté un chronogramme de travail qu’il entend engager avec les différents départements ministériels qui sont à même susceptibles de venir à la rescousse des commerçants.

Le ministre Mbadinga Madiya a par ailleurs, promis d’inviter à nouveau la coalition de l’union syndicale des acteurs du commerce (coalition Un-Sac) au sortir des conclusions qui seront entérinées après la séance de travail qu’il aura avec l’ensemble de ses collègues.

Le secretaire général de la coalition Un-Sac, Jonas Mounienguet Mbembo, a soutenu cette initiative qui vise à soulager la souffrance des commerçants. Il a dit que des séances de sensibilisation seront organisées dans ce même cadre.

Mounienguet Mbembo a également eu des mots de remerciement à l’endroit du ministre en charge de ce secteur pour toutes les actions salvatrices qu’il ne cesse de mener au profit des commerçants. Il l’a remercié pour la célérité avec laquelle il veut prendre en charge cette question.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *