« Si tu continues, je vais te broyer…je suis le conseiller du président de la République » Dr. Iloko

 

Pendant les scrutins couplés législatives-locales de cette année,  le porte-parole du PDG, candidat aux législatives dans le 1er siège de l’OGOULOU à Mimongo,  avait comme tout participant, constitué une équipe de campagne. Dans cette dernière, était engagé Junior MAKOTY, communicateur numérique, spécialiste en Community Management. Un contrat qui a mal fini. Les deux hommes s’en remettent désormais à la justice. 

Sans établir un contrat de prestation des services, le jeune homme aurait fait confiance à l’homme politique. Très actif sur les réseaux sociaux, il a servi en temps réel le déroulement et les manifestations de la campagne législatives à MIMONGO, du Dr ILOKO BOUSSENGUI.  

La campagne  terminée,    le Docteur iloko, par ailleurs  porte-parole du PDG, serait  incapable d’honorer sa partie du contrat, c’est-à-dire payer au jeune communicateur ce qui lui revient de droit,  à savoir la  somme de 600 000f CFA,  sans omettre un reliquat de 260 000f CFA, frais d’un certain cameraman. Le tout porté à une modique somme de  860 000f CFA.

Selon toutes information, le Porte-parole du PDG menacerait le jeune homme de faire très attention , au risque de disparaîtra. Il serait aussi allé  plus  en disant à son ancien responsable de la cellule communication, Junior MAKOTY,  qu’il  ne payerait pas cette dette et que si le jeune devrait savoir que personne ne pourrait rien contre lui dans ce pays.

Ne sachant où donner la tête, le jeune homme s’en remet désormais à la justice pour trancher ce problème. Informé de cette démarche, le Docteur Iloko aurait lors d’un vif échange téléphonique menacé son jeune interlocuteur en ces termes :  « Junior, si tu continues à publier ça sur les réseaux sociaux, je vais te broyer… j’attends de voir  ta convocation. Les Services Spéciaux de la Présidence sont prêts à te saisir si je veux, donc arrête ça!!! Je ne payerai rien! Conduis moi même devant le procureur, je suis le Conseiller du Président de la République et je suis Porte-parole du Parti, tu crois que tu peux me faire quoi? Moi aussi, je vais demander à Éliand de te porter plainte également pour coups et blessures. »

Une affaire qui est loin de connaître son épilogue.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *