Faits-divers : un faux agent municipal aux arrêts

En cette période difficile, certaines personnes ne sont pas en manque d’idées pour joindre les deux bouts, quitte à se lancer dans la forfaiture par le raquettage des commerçants. C’est le cas notamment d’un compatriote de 35 ans, qui a été appréhendé ce matin à Libreville.

L’aventure du jeune AT, gabonais, père d’une famille, a pris fin ce lundi 04 Novembre 2019, au quartier Louis, dans le deuxième Arrondissement de Libreville. Il a été arrêté par les vrais agents de la mairie de Libreville, qui étaient de passage dans la zone. Comment en est-on arrivé là?

Tout commence lorsque AT, qui exerçait par le passé à la mairie, avait été limogé pour mauvaises manières de servir. Tout s’enchaîne lorsque ne pouvant plus supporter les charges familiales, il décide de se lancer dans le faux en reffilant sa vieille veste d’agent de la mairie.

La belle aventure, il va donc la poursuivre en ciblant particulièrement les commerçants ambulants auxquels il exigeait des sommes forfaitaires qui oscillaient entre 300 et 500 voire 1000 F CFA. À la fin de chaque journée, il se retrouvait avec un trésor de guerre de plus de 30.000 F CFA.

Chemin faisant, AT a pris goût à sa louche manœuvre au point où il ne craignait plus rien. Puis, arriva ce lundi noir, AT était dans ses œuvres au niveau des Affaires Étrangères pour verbaliser les commerçants qui occupent cette zone.

Une équipe de vrais agents de la mairie qui passait par là, a été attirée par l’activisme du filou. En un temps deux mouvements, il a été interpellé et est passé aux aveux. Sur lui, il possédait déjà la somme de 4950 FCFA.

Il devrait être présenté dans les tous prochains jours devant le procureur de la République pour répondre de faux et usage de faux, usurpation de titre.

En somme, ils sont encore nombreux comme AT qui écument les quartiers, se prétendants agents municipaux. Alors qu’en réalité, ils ne sont plus en activité.

Voilà qui interpellent les autorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *