Tournée politique/Ntoum: BLA satisfait de la grande mobilisation des populations

Les populations de Ntoum Commune du Komo Mondah se sont massivement mobilisées, jeudi 26 Septembre courant, à la place de l’indépendance, pour écouter le message du messager d’Ali Bongo Ondimba lors de sa tournée politique entamée, il y a plus de deux (2) semaines dans les neuf (9) provinces.

Aux dires des natifs, jamais un événement n’a mobilisé autant de monde à la fois dans la ville de Ntoum et à la place de l’indépendance. Une forte délégation gouvernementale, en tête desquelles le premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé, qui a effectué le déplacement pour recevoir Brice Laccruche Alihanga, l’envoyer spécial politique du chef de l’État.

Outre les membres du gouvernement, les gouverneurs, les maires, les préfets, les chefs de villages de la commune de Ntoum ainsi que d’autres cadres, étaient présents à cette grande rencontre politique.

La place de l’indépendance qui était pleine comme un Stade Olympique, a quasiment refoulé du monde. Hommes, femmes, jeunes, tous avaient pris d’assaut les lieux pour ne pas se faire conter cet événement politique qui s’est inscrit à jamais dans les annales de l’histoire de la commune de Ntoum.


Dans son propos de circonstance avant la prestation de plusieurs artistes, tels que Hilarion Nguema, Amandine et autres, le chef de cabinet civil et politique du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, a, de prime abord, exprimé sa joie devant la forte mobilisation des populations.


«Ntoum c’est fort», a déclaré, Brice Laccruche Alihanga qui a salué la grande mobilisation exceptionnelle placé à l’endroit du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba.

«Aujourd’hui je constate que monsieur le premier ministre en Ntoum, vous êtes fort», a lâché, le directeur de cabinet du président de la République après un périple de plus de quinze (15) jours dans les autres localités du pays à la demande de son chef.

Notons que c’est aux environs de 16h42 que Brice Laccruche Alihanga (BLA), a foulé le sol de la place de l’indépendance, avant de regagner la résidence du premier ministre pour dîner.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *