Vœux 2019: Ali Bongo prouve sa capacité à diriger le Gabon

À l’approche du 31 décembre 2018, plus qu’à aucune autre année, le chef de l’État était fortement attendu. Il l’a été non seulement par les gabonaises et les gabonais, mais aussi et surtout par la classe politique de l’opposition , pro Jean Ping, ses détracteurs, convaincus qu’en raison de son état de santé, le numéro un gabonais n’était plus capable de poursuivre son mandat. Idée bottée en touche, le chef de l’État s’étant conformé à la tradition .

L’adresse du chef de l’État à la nation ce 31 décembre 2018 a définitivement clos la rumeur qui le donnait pour mort. Peu avant, une quarantaine de partis de l’opposition donnait le président de la République inapte, s’il était bien vivant, à poursuivre son mandat. Le discours à la nation constituait donc la preuve formelle qui justifiait toutes les supputations.

Comme annoncé, Ali Bongo s’est présenté face à son peuple. Entre autres sujets évoqués, son état de santé. « Il est vrai que j’ai traversé une période difficile, comme cela arrive parfois dans la vie, a déclaré le président gabonais. Cette épreuve je l’ai surmontée grâce à Dieu, aux personnes qui m’ont entouré, ma famille en particulier, mais aussi grâce à vos témoignages de soutien. Aujourd’hui, comme vous pouvez le constater, je vais mieux et me prépare à vous retrouver très vite ».
Des paroles qui suffisent.
Si les précédentes vidéos n’avaient pas convaincu les gabonais, la dernière a apporté une réelle preuve de vie. Après sa phase de rééducation, le chef de l’État devrait regagner le pays, avec la ferme intention de poursuivre les réformes initiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *