Ange Maxime KAZAGUI, un choix stratégique pour TOUADERA ?

Depuis son entrée au gouvernement en qualité de ministre de la communication, les choses changent, se bousculent et s’améliorent, peu à peu, avec une pertinence qui laisse supposer qu’Ange Maxime KAZAGUI est assurément un choix opportun pour mener les réformes dont le pays a grand besoin.

Pour beaucoup, Ange Maxime KAZAGUI est un quinquagénaire au dynamisme surprenant. Si l’ambition, de voir son pays se hisser au nombre des pays les plus pertinent du continent, n’avait eu raison de lui, il aurait à coup sûr fait carrière dans le privé. Déjà, quelques années seulement avant son arrivée au gouvernement, l’actuel ministre de la communication a laissé une empreinte indélébile sur son passage. Ancien vice-président du conseil économique et Social, consultant international Communication et investissements, expert évaluateur diplômé de diamants bruts, expert conseiller du processus de Kimberley, Ange Maxime KAZAGUI a un curriculum vitae long comme le bras.

 

Premier pas dans le gouvernement

Sitôt arrivé au gouvernement en qualité de ministre de la communication, Ange Maxime KAZAGUI s’est vu adjoindre la qualité de Porte-parole du gouvernement. Depuis lors, l’institution n’a de cesse de connaître des réformes profondes. « Monsieur KAZAGUI est un bosseur. Il fait tout pour donner de la visibilité aux actions du gouvernement» témoigne un proche du ministre. « Tout était archaïque dans le monde de la communication ici. Grâce à lui, il y a eu une signature d’un important contrat avec les marocains, pour la réfection de la télévision et de la radio centrafricaine. Mieux encore, il a concouru en terme de formation à outiller les professionnels de la communication » a-t-il confié à notre Rédaction.

Loin d’être le seul, les témoignages en faveur du ministre de la communication foisonnent. Si d’aucuns lui reprochent d’être un technocrate, d’autres, en revanche, apprécient cette particularité : « Monsieur KAZAGUI aime les réformes et c’est tout ce dont le pays a besoin actuellement. Un homme qui trouve un secteur ramer à pas de tortue et parvient à le relever est à louer. Vous imaginez, jamais en Centrafrique il n’y avait eu une célébration en faveur de la presse. Un honneur que le ministre a fait aux hommes de médias. La charte de la télévision, archaïque comme tout a été refaite de fond en comble. Ceux qui osent porter une critique négative face à cela sont des ennemis du pays. On ne peut refuser le changement, d’autant que celui-ci s’inscrit dans le développement ».

 

Soutient au chef de l’état, Faustin-archange TOUADERA

Candidat lui aussi à la présidentielle de 2016, Ange Maxime KAZAGUI s’est prononcé en faveur du président élu, Faustin-Archange TOUADERA. Pour l’Opinion, l’actuel ministre de la Communication  serait l’un des trois meilleurs soutient du chef de l’Etat.

Fils d’un Haut dignitaire du pays, lui aussi ancien ministre, Ange Maxime KAZAGUI est désigné comme un homme d’une intégrité sûre,  et dont la moralité repose sur ses convictions religieuses. « Le président TOUADERA a fait un choix judicieux. Les centrafricains ont besoin de réformes et de concret. Je crois pour ma part que monsieur KAZAGUI a le profil de l’emploi, lui qui est un homme d’expérience, accoutumé à l’action » confie une autre source.

 

Détracteurs

Pour l’Opinion, le membre du gouvernement gênerait à plus d’un égard. « Monsieur KAZAGUI est d’abord un homme qui a fait la majeure partie de sa carrière dans le privé. La politique à l’africaine résulte parfois de la sorcellerie. Nous savons bien qu’il dérange plus d’un dans le gouvernement. Tous ceux qui hier ont échoué, fomentent des coups bas contre lui. Mais c’est inutile, monsieur KAZAGUI est un homme de proximité et nous savons que le chef de l’Etat peut compter sur lui » témoigne un proche. Et d’ajouter : « Ce qui importe ce sont les enjeux actuels, ce dont le pays a besoin pour avancer. Monsieur le ministre vient de parfaire un plan de communication gouvernemental d’envergure qui verra son lancement d’ici peu. Le chef de l’Etat a besoin d’hommes de la trempe de monsieur KAZAGUI pour traduire en actes ses résolutions pour les centrafricains ».

Si son background fait l’unanimité, le ministre de la communication sait que la confiance que lui accorde le chef de l’Etat n’est pas sans jalousie. A en croire son proche entourage, le Porte-parole du gouvernement est déterminé à être un soutien inconditionnel de TOUADERA.

Joseph Mundruma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *