Covid-19/Gabon: des mesures pour stopper la progression de la pandémie

Les chiffres sont inéluctables. Le taux de positivité de la pandémie à Coronavirus a franchi la barre de 4,63 %, contre 0,2% en septembre de l’année précédente. Face à une telle envolée, le gouvernement ne souhaite pas baisser la garde. C’est tout le sens de la mise en place des récentes mesures restrictives. Les plus hautes autorités souhaitent protéger les populations coûte que coûte, en contenant de manière efficiente la seconde vague de contamination en cours au Gabon.

“Si on a pu circonscrire la pandémie durant la première vague, c’est grâce au respect des gestes barrières et celles ci doivent être maintenues aujourd’hui pour contenir cette seconde vague” avait déclaré Dr Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la santé.

Dans cette perspective, le gouvernement a lors d’une conférence de presse axée sur la situation épidémiologique du Gabon, fait l’annonce de nouvelles mesures. Même si contraignantes, il a indiqué devoir tout mettre en œuvre pour contenir au mieux la seconde vague de contamination.

Ainsi, le Grand Libreville (Akanda, Owendo et Ntoum), est revenu au strict confinement. Les horaires de couvre-feu (de 18heures à 5heures au lieu de 20 heures comme précédemment), ont eux aussi été réaménagés.

Ainsi, le couvre-feu ramené à 18 heures est, de l’avis du gouvernement, loin de constituer une entrave aux libertés des populations.

Fustigeant les protestations des populations, casseroles aux mains ces récents jours, le gouvernement assure être résolument engagé pour leurs intérêts.

Les plus hautes autorités en appellent désormais à un ressaisissement.

Ainsi que l’ont rappelé Rose Christiane Ossouka Raponda, premier ministre, chef du gouvernement et Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la santé, les populations devront jouer une part importante dans la lutte déjà engagée.

“Face à la hausse des cas, il est impératif de prendre des mesures drastiques pour mieux combattre ce virus. (…) Il en va de la vie de nos concitoyens” avait déclaré Lambert Noël Matha, ministre de l’intérieur.

Dans son allocution, le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba rappelait : “Chacune et chacun a un rôle déterminant à jouer. C’est pourquoi j’en appelle à votre sens de la responsabilité et de la solidarité. À votre sens civique”. Avant de préciser : ” Plus que jamais, il est nécessaire de porter un masque et de respecter la distanciation physique comme l’ensemble des gestes barrières”.

Les populations sont donc invitées à accompagner le gouvernement dans les efforts qui sont menés pour venir à bout de la pandémie.

Pauline Ntsame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook!