Covid-19/ trois individus interpellés pour trafic des résultats négatifs

 

Trois gabonais sont actuellement dans les geôles de  la police d’investigations judiciaires (PJ). Et pour cause : trafic de faux résultats négatifs au Covid-19. Il s’agit de S.G.K, une étudiante de 24 ans ; C.K, étudiant de 28 ans et Y.I.S.I lui aussi âgé de 28 ans. En effet, depuis l’arrivée soudaine de la pandémie, il est exigé à tout voyageur pour l’intérieur du pays de présenter un test négatif au Covid-19. Une aubaine pour ces malfrats qui ont tout de suite vu une opportunité de se faire de l’argent sur le dos des victimes.

De source sure, ce serait suite à de nombreuses plaintes reçues dans les services de la (PJ) de la part de nombreuses victimes qu’une enquête a été ouverte. Le mode opératoire consistait donc pour le trio de produire des faux tests sur la base du document authentique qu’ils avaient en leur possession. Ceux-ci étaient délivrés pour un montant de 20 000 francs pour les cas d’urgence. Et 10 000 francs pour ceux qui acceptent d’attendre quelques jours. Ils devraient donc être déférés devant un juge dans les tout prochains jours. Cependant, l’on se demande quel sort sera réservé aux différentes victimes, lorsqu’on sait que c’est de plein gré qu’elles ont recouru à ces moyens peu recommandables.

Pour rappel, le comité de Pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus (Copil) a alerté l’opinion en début du mois de septembre de ce qu’un vaste réseau de fabrication et de délivrance de résultats négatifs a émergé. Ce serait certainement cette alerte qui a conduit à l’arrestation du trio.

Pauline Ntsame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *