Déclaration gouvernementale sur la 2e phase de l’allègement des mesures restrictives: Pour Dieudonné MINLAMA MINTOGO, elle se faira dans un « climat tendu »

En réaction à l’annonce faite par le Gouvernement, sur l’entrée prochaine dans la phase 2 de l’allègement des mesures restrictives pour lutter contre la propagation de l’épidémie de COVID-19, Dieudonné Minlama Mintogo, le Président du parti Ensemble pour la République (EPR), a dans sa verve habituelle tenu un libre propos. Pour lui, la communication du gouvernement intervient dans un contexte social particulièrement tendu. L’intégralité du propos ci-dessous publiée in extenso. 

Ce vendredi 16 octobre à 15 heures, le Gouvernement de la République sera face au peuple Gabonais pour nous présenter avec force et détails la suite de sa stratégie de lutte contre la pandémie du Covid19. Cette cérémonie va se dérouler dans un climat tendu, rempli de méfiance et de suspicion.

Jamais, la distance qui sépare les gouvernants et le corps social n’a été aussi grande, jamais le crédit du gouvernement auprès du peuple n’a été aussi bas. Jamais, une annonce ou encore une déclaration du gouvernement n’a été aussi attendue. Jamais, notre pays n’a été aussi proche du point de rupture.

Il est clair, à mes yeux, que la responsabilité du gouvernement n’a jamais été aussi engagée. La guerre contre la pandémie du Covid19 ne se gagnera pas dans la division, la démobilisation, la méfiance, la suspicion et la confrontation.

Pour mener à bien sa stratégie, le gouvernement a besoin de tous les gabonais et de l’engagement de tout le corps social, aussi et à mon avis, l’exercice de demain, doit viser quatre (4) principaux axes:

(Re)mobiliser le corps social, rassurer et (re)donner l’espoir à toutes les victimes sociales et économiques du Covid19, réconcilier le gouvernement et les gabonais, ramener la paix et la sérénité dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *